La RT 2012 et la protection solaire

Objectif de la norme

Atteindre une consommation en énergie primaire de 50 kWhEp/(m²SHON RT.an)

Ce qu’impose la norme au niveau de l’isolation solaire.
La RT 2012 prévoit le respect d’exigences de moyens, comme :

  • L’accès à l’éclairage naturel : surface totale des baies doit être supérieure ou égale à 1/6 de la surface habitable (d’où le besoin de se protéger de la chaleur, de l’éblouissement, …)
  • La présence de protections solaires mobiles pour les baies des locaux de sommeil (catégorie CE1 uniquement).

Le confort visuel

Application (bureau avec ordinateur…)
Les locaux de travail doivent bénéficier autant que possible d’une lumière naturelle suffisante. Le LUX est l’unité de mesure de la lumière. L’œil humain perçoit de 0 à 100 000 lux (soleil au zénith).
La norme NF 35 103 recommande : 500 lux dans les bureaux, 400 lux dans une salle de classe, 1 000 lux dans une salle de dessin. Toutefois, un éclairement trop abondant peut être inconfortable. La maîtrise du flux lumineux est envisagée par l’utilisation de protections solaires dans le code du travail.

Influence de la couleur sur le confort visuel
La couleur de la protection solaire aura un impact sur la qualité du contact visuel avec l’extérieur et le niveau d’éblouissement.

Le confort thermique

Comment peut-on réduire la consommation d’énergie avec une protection solaire ?
En réduisant les apports solaires d’été pour limiter les consommations de climatisation tout en maintenant une température intérieure stable et confortable. 

La protection solaire extérieure va bloquer la chaleur avant qu’elle n’entre dans le bâtiment. 
Le caractère dynamique de la protection solaire et le choix du coefficient d’ouverture adapté permet de conserver des apports en lumière naturelle suffisants pour limiter l’usage de la lumière artificielle et donc les consommations d’énergie.

Tissu positionné en intérieur ou en extérieur
gtote : la protection solaire est positionnée à l’extérieur
gtoti : la protection solaire est positionnée à l’intérieur
Le facteur solaire indique la proportion de chaleur qui entre à l’intérieur d’une pièce, d’un bâtiment par rapport à l’énergie solaire incidente. Plus le coefficient est faible, plus le confort thermique est élevé.
Les couleurs jouent un rôle essentiel dans le confort thermique. 
Les couleurs sombres vont absorber et réémettre la chaleur alors que les couleurs claires vont la réfléchir.